jeudi 11 juillet 2013

L'or dans les expressions de la langue Française

L’or est un métal jaune, précieux qui fut utilisé comme monnaie depuis l’antiquité. De par sa densité et sa rareté, l’or a longtemps été le métal le plus précieux en circulation. Cela a laissé des traces dans la langue Française comme vous le verrez ci-après dans un texte dans lequel j’ai essayé de reprendre toutes les expressions qui utilisent l’or comme comparatif.

Pour commencer, les gens ont commencé par comparer les choses à l’or en référence à sa couleur jaune. Ainsi d’une personne aux cheveux blonds on parlera de sa chevelure d’or, de ses cheveux aux reflets d’or.
« L'aurore aux cheveux d'or, au visage de roses, Déjà comme à demi découvrait toutes choses. » [Régnier, Épîtres]
De la même façon des blés arrivés à maturité on dira qu’ils sont dorés. Restons dans le milieu rural : vous aurez sans doute croisé à l’occasion d’un passage furtif dans un village de province une auberge au nom très pompeux de : « Au Lion d’Or » qui malgré une noble apparence héraldique n’en est rien de moins qu’un jeu de mot subtil : « au lit, on dort ! » à l'attention des voyageurs de commerce de passage qui, loin de chez eux,
avaient la fâcheuse habitude de s'encanailler, devenant bruyants en abusant du bon vin local. Un Lion d’or est souvent un signe de noblesse lorsque il apparaît sur un blason ou des armoiries et le jeu de mot semble échapper aux étrangers qui ont ouvert chez eux des auberges aux noms similaires. Ainsi il n’est pas rare en Angleterre de trouver des auberges nommées The Golden Lion, ce qui me fait hurler de rire à chaque fois que j'en croise une.

Dans les auberges souvent les hôtes étaient invités à évaluer leur expérience ou marquer leur passage en laissant une note manuscrite dans le livre d’or, nommé ainsi pour les dorures qui ornaient sa tranche. L’expression a été reprise durant les premières heures de l’Internet pour désigner une page sur laquelle les internautes pouvaient laisser leurs impressions et commentaires sur le site, depuis remplacé par un bouton "j'aime". Il est souvent d’usage de laisser un commentaire positif dans le livre d’or ou, si l’expérience ne valait pas son pesant d’or, de s’abstenir de noter quoi que ce soit.
Malheureusement les auberges ne sont plus que le vestige de l’âge d’or des voyageurs de commerce et représentants, qui se voient remplacés petit à petit par le commerce en ligne.

Parlant de la nouvelle économie, de nombreuses fortunes se sont faites sur la toile malgré l’éclatement de la bulle de l’Internet suite à des débuts tonitruants, les investisseurs ont appris à leurs dépends que tout ce qui brille n’est pas or.
Faire de l’or ou se faire de l’or désigne une activité qui est particulièrement lucrative à celui qui l’entreprend. Cela a donné naissance à une série d’expressions idiomatiques populaires telles que se faire de l’or en barres, se faire des couilles en or, ou encore avoir le cul cousu d’or une fois qu’on est devenu riche. Être couvert d’or ou se faire couvrir d’or est généralement l’expression plus politiquement correcte pour désigner quelqu’un de riche.
« Si tu réussis, je te couvrirais d’or » […]« Qu’on le couvre d’or » [extraits de dialogues du film « Astérix et Obélix, Mission Cléopâtre »]
Être cousu d’or est l’expression plus archaïque pour dire la même chose, par analogie avec la passementerie qui utilisait beaucoup de d’ornements pour embellir les habits réalisés sur mesure à l’époque où le prêt-à-porter n’existait pas.

D’une affaire qui est bien rentable on dira que c’est une mine d’or et de l’entrepreneur qui a su bien se positionner sur son marché on dira qu’il a trouvé le bon filon, en référence au filon d’or dans les mines. En ces jours de profusion de données numériques, on dira également d’une base de donnée ou d’un site internet qui contient une quantité considérable de données particulièrement pertinentes et faciles d'accès que c’est une mine d’or.
Lorsqu'un entrepreneur a réussi à faire fortune et qu'il étale sa richesse, on dira qu’il roule sur l’or et il ne lui viendra jamais à l’esprit de tuer la poule aux œufs d’or.

L’or était un bon moyen d’inciter et convaincre les gens à changer leurs habitudes, ainsi faire des promesses financièrement intéressantes à quelqu’un c’est lui faire un pont d’or, comme lorsqu’un chasseur de tête arrive à débaucher un cadre pour un nouvel employeur et qui lui a promis une meilleure rémunération pour le convaincre.
Cependant, l’or est un incitant qui fut longtemps le plus efficace pour corrompre les esprits
« L'or est un charme étrange, un métal précieux, Qui corrompt toute chose et tenterait les dieux. » [Rotrou, Antigone]
« Une bourse d'or me paraît toujours un argument sans réplique. » [Beaumarchais - Œuvre : Le Barbier de Séville].
Ce qui ne fait que donner plus de poids à l’expression qui souligne un attachement sentimental plus fort que tout :
Il ne ferait cela ni pour or ni pour argent, il ne ferait pas cela pour tout l'or du monde, pour tout l'or du Pérou, c'est-à-dire il ne le ferait pas à quelque prix que ce soit.
Ne pas déroger à un principe fondamental qu’on s’est fixé c’est s’en tenir à une règle d’or.

Si le silence est d’or, la parole est d’argent, cette jolie citation a une origine controversée. Une version veut qu’elle fasse référence à une activité nettement moins recommandable que celle du chantage qui est toujours plus lucratif sur le long terme : lorsqu’on détient une information sensible, il vaut mieux se faire payer pour son silence que de monnayer la révélation de ladite information. Le silence est donc une vertu qui peut être infinie dans le temps. Par extension, il est commun d’utiliser l’expression pour souligner le fait qu’un bon moment de silence est beaucoup plus jouissif qu’une mauvaise diatribe de paroles sans valeur. Cela rejoint le sens de la deuxième origine qui viendrait du vieil adage : "La parole est d'argent. Maintenant : silence et dors", que les maris, naguère répétaient le soir à l'adresse de leur épouse !  L’abondance du flux de langage au crédit des femmes a du certainement ce qui a motivé la romancière américaine Mary Wilson Little à détourner l’expression avec ironie : 
« Le silence est la seule chose en or que les femmes détestent. ».
Toujours dans le registre du langage, les balivernes et autres histoires artificiellement embellies au point de ne convaincre personne sont des histoires cousues d’or, ou cousues de fil d’or.

Mais l’or peut servir à qualifier des choses nettement moins mercantiles dont on veut souligner la grande valeur, comme avoir un cœur d’or est faire preuve d’une grande générosité désintéressée. Si l’amitié n’a pas de prix, il est toujours préférable d’avoir des amis en or, ou une famille en or

D’un homme intègre on dira qu’il est juste comme de l'or ou comme l'or, comme cela se dit d'un poids très juste, à cause que l'or se pèse très exactement. Par contre, l’homme juste ne pourra supporter la privation de liberté, fût-il détenu dans une prison dorée.


" Aucun homme n'aime ses chaînes, fussent-elles d'or. " [ John Heywood - Proverbs in the English Tongue].

Acheter, vendre quelque chose au poids de l'or, l'acheter, le vendre très cher.
« Êtes-vous en état de les acheter au poids de l'or ? » [LesageHistoire d'Estevanille Gonzalez, surnommé le garçon de bonne humeur]
« Les billets pour le dernier concert de Justin Bieber s’arracheraient à prix d’or sur eBay. » [moi, il n’y a pas si longtemps]


Alors si vous voyez une occasion en or de rajouter votre contribution à cet article n’hésitez pas à me laisser votre commentaire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire